Page d’accueil ADCRF Témoignages CALMPartagez votre CALM

CALM de Rena

description DE L’Experience:  

Je voudrais vous raconter une histoire très très très spéciale. Quand j’avais 16 ans (j’en ai maintenant 28), je sortais avec un jeune homme très cher. Il s’appelait Edwin et il avait 16 ans également. Nous étions très proches, nos cœurs et nos âmes ne faisaient vraiment qu’un. Je sais qu’à 16 ans, tout le monde dit qu’on ne sait pas ce qu’est l’amour ni ce que cela implique, mais d’une certaine manière nous le savions. Nous avions le sentiment d’être des âmes sœurs je ne peux pas l’expliquer, simplement nous savions que nous étions particuliers. La nuit du jeudi 2 juillet 1987, il est venu me chercher au travail et il m’a ramenée à la maison. Assise dans la voiture, j’ai ressenti une peur envahissante, j’allais le perdre et je ne voulais pas sortir de la voiture. Je l’ai enlacé et embrassé en lui disant que j’avais l’impression que j’allais le perdre sans que je sache comment. Il m’a rendu mon étreinte et m’a regardée dans le yeux en disant : « Chérie, tu sais que tu ne me perdras jamais. ». Je lui ai demandé qu’il m’appelle à la seconde même où il arriverait à la maison, afin que je sache qu’il était sain et sauf, il l’a fait. Le sentiment a disparu. La nuit suivante, le vendredi 3 juillet 1987, j’étais chez lui pour le week end, mes parents étaient à Atlanta recherchant un logement pour nous, nous allions y déménager à la fin de l’été. Il est venu me chercher au travail ce soir là et nous sommes allés à une soirée. Pendant cette soirée, une bagarre a éclaté et on pense qu’il a été poignardé par erreur. Il a couru vers le téléphone pour appeler de l’aide et il s’est effondré, j’étais juste à côté de lui, complètement hystérique. 

Finalement une ambulance est arrivée et j’ai suivi derrière en voiture avec une amie et son copain, j’ai commencé à prier, pas avec ma tête mais avec mon CŒUR, MON AME, MON ETRE TOUT ENTIER. Je n’ai pas seulement prié Dieu, mais lui également, je voulais que son âme m’entende. Je ne voulais pas qu’il me quitte. Quand nous sommes arrivés à l’hôpital, on nous a emmenés dans un pièce pour les familles. J’étais au fond de la pièce face à la porte. Mon amie Michelle était assise à côté de moi, Pliée en deux, je priais plus intensément que je ne l’avais jamais fait auparavant. Michelle ne cessait de me dire qu’il allait s’en sortir. Tandis que je priais de tout mon être, une sensation s’est emparée de moi. C’était lui. Mes larmes tombent alors que j’écris cela. Il est venu à moi et a dit : « Je t’aime. Je ne peux pas être avec toi maintenant, mais un jour nous serons ensemble. ». Il a poursuivi : « Tu vas t’en sortir. ». J’ai pleuré et je l’ai imploré de ne pas me quitter, il a répondu : « Souviens-toi toujours que je t’aime, garde la foi. ». Puis il a dit au revoir. J’ai hurlé et Michelle a assuré : « Il va s’en sortir. » J’ai répondu : « Non, Michelle, il est parti. ». A ce moment le Père O’Brian est entré dans la pièce en déclarant : « Il est avec le Seigneur. ». Je suis tombée à genoux. 

Après cela, il est venu à moi en rêve, c’était tellement réaliste, je sais que c’était réel. Je crois que c’était la méthode de Dieu pour m’aider à surmonter cela en me laissant lui rendre visite dans mes rêves. Finalement les rêves ont cessé, encore aujourd’hui, quelquefois avant d’aller me coucher je souhaite qu’il revienne me rendre visite. Il me manque toujours et je me demande ce qu’aurait été la vie avec lui. Mais je m’accroche aux paroles qu’il m’a dites, je sais qu’un jour nous serons rassemblés et je continue ma vie. Je suis mariée et j’ai une belle petite fille. Mais l’expérience que j’ai vécue avec lui est une de celles que je n’oublierai jamais. Je crois que les âmes peuvent se donner la main. Je ne sais pas qui vous êtes et je sais que ceci n’était pas une expérience de mort imminente, mais pour moi ce fut une expérience spirituelle très particulière que je chérirai le restant de mes jours. Merci de votre attention.